Mon père, le puits d'amour et moi

Mise en scène : Elizabeth Mazev

Distribution

 

Mise en scène : Elizabeth Mazev 

Texte : Christine Tzerkezos-Guérin 

Avec : Christine Tzerkezos-Guérin

Création lumière : Tanguy Gauchet

 

 

 

 

“Lecture autofictionnelle, dépouillée de tout artifice, la pièce met en scène un requiem, un chant d’amour, sur les rivages grecs de la Méditerranée. 

Un père meurt comme il a vécu : violemment. Sa fille aînée raconte, avec une truculence toute méditerranéenne, la vie et la mort de ce héros grec, émigré à Marseille, travaillant à bord des cargos, grand amateur de beaux souliers, de football et d’un certain gâteau… Cette fille aînée n’a d’autre nom que celui de l’auteure et actrice de cette lecture autofictionnelle, Christine Tzerkezos-Guerin. Comment lui est venu le désir de faire monter sur scène son histoire ? « Mon corps ne bouge plus. Mon père vient de mourir assassiné par son voisin. Une amie comédienne et metteure en scène me dit : “tu es grecque, c’est une tragédie, écris et faisons du théâtre !“ ». Elizabeth Mazev, puisqu’il s’agit d’elle, conduit Christine Tzerkezos-Guerin jusqu’au pupitre sur la scène où elle livre aujourd’hui son texte. Pour faire entendre ce texte organique, elle choisit le dépouillement : « tout est là, le reste ne serait que fioritures, ce texte n’a besoin que de son autrice, de son corps, de sa voix, d’un pupitre et du bruit de la mer. Et d’un petit sirtaki peut-être ».” 

Journal La Terrasse